Historique de la Race

tommy-clt-2013-1.jpg

Originaires de Singapour, les premiers sujets furent découverts par Hal et Tommy MEADOW au début des années 70. Ces 3 chats naturellement tiquetés, à poil court et de petite taille,vivaient à l'état semi sauvage. 1 mâle et 1 femelle, nouveaux nés ainsi qu'une femelle adulte furent repérés prés des docks par Hal et Tommy, ils furent baptisés : Tickle, Tess et Puss'e. Mariés ensemble, ils donnérent naissances à 2 chatons, George et Gladys. Ces 5 chats furent ensuite ramenés aux Etats-unis en 1975. En 1980, une autre femelle, Chico, est importée.

Ces chats, initialement connus comme les chats de gouttière de Singapour, sont à  l'origine de la race et du travail d'élevage mené alors aux Etats-unis, puis dans les autres pays.Ce travail d'élevage, mis en place à l'origine, par la CFA (Cats Francier Association), constituait à marier des chats issu de Singapour, avec des Burmèses Américains, afin de fixer les caractéristiques et les standards de la race, telle que nous la connaissons aujourd'hui. D'autres mariages plus ou moins heureux, furent aussi réalisés ( Abyssin, Siamois, etc.)En 1984, la TICA (the international cats association) nouvellement crée, reconnait comme race à part entière le Singapura, résultat de ce programme d'élevage. Elle fut la première fédération féline à accepter le Singapura en championnat, suivie de près par les autres fédération félines (CFA en 1988), hormis la FIFE qui accepte le Singapura en championat seulement depuis janvier 2012.

En France, les premiers spécimens de la race sont introduits par Madame LEOTARD, fin des années 1980, puis Madame TOGA reprends le flambeau et mène à son tour à bien, le programme d'élevage mis en place par la CFA. En 1997, Madame TOGA fonde le club de race " Singapuras Partner's".

Aujourd'hui, le succès du Singapura est croissant, même si la race reste confidentielle et encore peu connue, l'on trouve désormais des éleveurs de Singapuras partout dans le monde. En France, le race regroupe une dizaine d'éleveurs répertoriés et une trentaine de chatons enregistrés au LOOF par an. Ce nombre peu élevé de naissance en fait un chat rare sur notre territoire, c'est pourquoi il est de la responsabilité du club de race et des éleveurs, de le faire aimer et découvrir au plus grand nombre.

 

Aujourd'hui, les "Singapuras" de Singapour répondent au doux nom de "Kucinta", traduisez "chats d'amours", et il est quasiment impossible de les exporter de leur pays d'origine.

 

Nous dédions ce site à Tommy MEADOW, et tenons à remercier tout particulièrement, Bella et Anne-Marie, sans qui rien ne serait arrivé! singapour-clt-2013-1.jpg 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×